Hello,

Si vous suivez ma page Facebook, vous savez que je participe à ces ateliers depuis près d'un an. Pour celles et ceux qui ne savent pas, je vais reprendre vite fait le début de l'histoire.

Une maîtresse de mes Princes, en maternelle, a mis en place dans sa classe des choses fabuleuses basées sur la communication non violente (CNV pour les intimes), l'expression des sentiments et la bienveillance. Plusieurs parents, ravis de l'effet positif sur leurs petits trésors, ont donc demandé plus d'informations. Notre FABULEUSE maîtresse a proposé de mettre en place des ateliers pour les parents. Ces moments se sont vite transformés en groupe de paroles guides. Je précise que notre maîtresse n'est pas professionnel dans ce domaine. Elle a lu de nombreux ouvrages, participé à des stages il me semble et SURTOUT appliqué tout cela sur ses enfants et elle-même. Elle propose ces ateliers bénévolement, sur son temps libre, par pure générosité, gentillesse et amour de la vie, par espoir de semer des graines pour un monde meilleur. Bref, c'est une perle.

3fdf7f8b

Cela faisait déjà un moment que je lisais, discutais avec Google, me renseignais sur ces sujets. C'est compliqué de se lancer seul(e) !!! Ces ateliers sont vraiment top et guident les parents. Sur ma page Facebook, plusieurs mamans ont souhaité en savoir plus. J'ai alors commencé à raconter nos ateliers. Évidemment, je ne retiens pas tout et je le retransmets avec mes mots.

Le dernier atelier était vendredi, voici les choses que j'ai noté :

* Lors de l'atelier de septembre (que j'ai raté), la maîtresse nous a demandé plusieurs choses : pratiquer un exercice de respiration par jour, penser à une chose positive du jour en nous endormant et, réfléchir à nos besoins.

* Après recherche, il s'avère que c'est bien plus efficace de noter les choses positives qui nous arrivent plutôt que de simplement y penser (donc en plus d'un cahier de réussite, il faut un cahier positif ;)).

* En pratiquant la respiration consciente environ 5 mn par jour, nous observerons un réel résultat au bout de 21 jours. Allez, essayer et dites-moi !

Liste des besoins : 

        => A faire en famille : proposer à chacun de noter sur une feuille ses besoins, ensuite en discuter et coller la feuille de chacun sur sa porte de chambre.         Chaque membre de la famille pourra mieux prêter attention aux besoins des autres.

        => Nos besoins sont inconscients et nos émotions sont leurs expressions. Il n'est pas toujours évident de comprendre quel besoin est en souffrance, pour l'enfant c'est quasi impossible. Quand on se sent mal, il faut réfléchir au besoin qui est inassouvi. Nous pouvons imprimer cette feuille besoins_cnv et s'y référer chaque fois que nécessaire.

Différencier un problème d'estime de soi et de confiance en soi :

        Confiance en soi => Quand nous pensons "Je ne suis pas capable de...", nous manquons de confiance en nous.

        Estime de soi => Quand nous pensons "Je ne mérite pas ...", nous avons un problème d'estime.

Confiance en soi : Nous naissons plein de confiance. L'éducation, l'environnement, l'école, le modèle d enos proches,... viennent souvent  abimer cette confiance. Nous sommes (merci à mon grand pour cette image) comme des feuilles blanches. A la naissance, la feuille est belle et lisse, et selon nos vies, la feuille se froisse. Prenez une feuille de papier, regardez-là puis écrabouillez-là. L'objectif, par de nombreux exercices, par des aides extérieures,... est de défroisser cette feuille pour qu'elle retrouve sa forme initiale. 

Quand on a un problème de confiance, nous restons dans notre zone de confort (nous n'expérimentons pas nouvelles choses par-exemple). Pour sortir de cette zone, il faut commencer par de petites choses comme simplement changer des détails de notre tenur, changer de trajet pour revenir de boulot,... Et surtout, pensez à noter les petits changements réussis dans votre cahier de réussite ;)

* Le cahier de réussite est un très bon outil pour retrouver cette confiance. Il est possible d'en faire un groupe : par-exemple un pour une équipe professionnelle, un pour une classe, un pour une famille,...

* Observer ses pensées :Il est important de prendre le temps d'observer ses pensées, de prendre du recul pour analyser les pensées néfastes sur nous-mêmes. Il faut nous demander à qui elles servent et quelles sont leur utilité. Cela nous permettra d'en trouver l'origine et retrouver notre confiance.

* Nous avons fait un exercice : nous étions par deux et nous devions dire des qualités sur nous-mêmes et en dire une sur la personne en face de nous. Je vous conseille vivement de le faire (soit avec une amie, soit avec votre conjoint ou votre enfant soit avec votre miroir). Ensuite, vous noterez vos compliments sur la dernière page de votre cahier de réussite. Cette liste sera à compléter à chaque fois que vous vous trouverez une nouvelle qualité.

Communication

* Lors de cet atelier, nous sommes revenu sur ce sujet de communication. Notre maîtresse utilise beaucoup le livre "Quand la girafe danse avec le chacal".Lorsque nous sommes "mal" avec une personne, il faut penser à respecter ces étapes :

        1/ Je dis l'évènement (le fait sans jugement, sans accusation)          2/ Je ressens ça (dire ce que cela nous fait ressentir)

        Pour les plus grands, il y a 2 étapes supplémentaires :

        3/ J'ai besoin de ça        4/ Je te propose de faire comme ça

* Ces étapes sont très difficiles pour les enfants (et pour certains adultes, nous en conviendrons tous ;)). Nous pouvons les aider en les guidant "Je ressens que tu es en colère, de quoi as-tu besoin ?". Je rappelle au passage que nous sommes le meilleur modèle PAR L'EXEMPLE. C'est en exprimant correctement nos émotions que nos enfants apprendront à le faire.

* L'enfant vit dans le présent. Il ne comprend pas que son malaise va passer. Cela devient sa seule réalité.

* Le cerveau => 1er cerveau : reptilien (cerveau de survie) - 2ème cerveau : système limbique (ressenti de nos émotions) - 3ème cerveau : néo-cortex ( analyse, compréhension de nos émotions). Ce 3ème cerveau n'est mature que vers 20 - 25 ans.

Gestion du stress

* Le stress, c'est du cumul. De la même manière que nous désencombrons notre maison, il faut désencombrer notre tête.

        1/ Il faut noter les choses qui encombrent notre esprit pour les évacuer (vive les BuJo et les post-it ;))

        2/ Pour aider les enfants, lors de l'organisation matinale par-exemple, il faut faire un planning linéaire.

Et voilà pour mes notes de cet atelier ! Si certaines des participantes passent par là, n'hésitez à me dire ce que j'ai oublié :)

Pour le prochain atelier (décembre), il faut : Trouver un petit conflit pour revenir dessus en atelier et réfléchir à ce que nous aurions pu faire + Noter nos pensées négatives pour comprendre à qui elles servent.

Je rappelle les petites choses sympas à faire/continuer : le cahier de réussite (avec la liste des qualités au dos) +continuer les exercices de respiration consciente (et constater les effets ;)).

 

Commentez, partagez des articles que vous aimez sur ce sujet, racontez votre expérience,....

90f679ed

A bientôt,

Mary et ses Princes.